Trafic humain en Ukraine Un Probleme Preexistant a la Guerre de 2014 veriterevelee.com
Trafic humain en Ukraine Un Probleme Preexistant a la Guerre de 2014 veriterevelee.com

L’Ukraine est le théâtre d’un conflit prolongé qui génère une crise sans précédent pour les réfugiés et les personnes déplacées. Cependant, derrière cette situation tragique, un problème inquiétant a vu le jour bien avant le début de la guerre en 2014. –> vidéo: DOC COMPLET

World Vision, une organisation humanitaire de premier plan, s’efforce de créer un avenir meilleur pour les enfants vulnérables en collaborant avec des communautés, des donateurs, des partenaires et des gouvernements. Malheureusement, la crise actuelle a exacerbé une réalité déjà alarmante.

Le conflit en Ukraine a contraint de nombreux hommes âgés de 18 à 60 ans à rester sur place pour combattre, laissant derrière eux les personnes âgées, les femmes et les enfants qui fuient vers les pays voisins en quête de refuge. Cette séparation forcée des familles crée des situations déchirantes, mettant en danger la sécurité et le bien-être des plus vulnérables.

Les réfugiés, en particulier les enfants, font face à des risques accrus lorsqu’ils voyagent seuls. Les dangers tels que la violence, l’exploitation sexuelle, les abus et même le trafic humain sont amplifiés lorsqu’ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans leur quête désespérée de sécurité.

Il est essentiel de noter que le trafic humain n’est pas un phénomène nouveau et existait avant le début du conflit en 2014. Les enfants réfugiés sont confrontés à des défis profonds et complexes, qui nécessitent une réponse coordonnée et renforcée.

Bien que des efforts aient été déployés pour enregistrer et protéger les enfants non accompagnés, il est impératif de mettre en place des protocoles de recherche et de réunification familiale pour empêcher ces enfants de rester exposés aux risques de trafic humain.

Les autorités nationales doivent collaborer étroitement avec les ONG et les autres agences pour développer un système de gestion des données intersectoriel efficace. Ce système doit non seulement identifier et enregistrer les enfants non accompagnés, mais aussi surveiller leur situation dans leur pays d’accueil, faciliter leur accès aux services de protection continus et permettre la recherche et la réunification avec leur famille.

Dans ce contexte, l’Union européenne (UE) et ses États membres ont un rôle clé à jouer. Les fonds alloués doivent impérativement prioriser la protection des enfants dans les réponses humanitaires, afin de permettre aux organisations comme World Vision de répondre efficacement aux besoins croissants des enfants et des jeunes touchés par cette crise en constante évolution.

Il est grand temps que les enfants réfugiés reçoivent l’attention et la protection qu’ils méritent. L’UE doit créer des mécanismes de suivi des droits des enfants réfugiés et des femmes et les intégrer dans le cadre et la stratégie de la Garantie européenne pour l’enfance. Les États membres doivent également rendre compte de la mise en œuvre de la Décision sur la protection temporaire et prendre des mesures pour corriger tout écueil.

La crise des réfugiés est complexe et exige une réponse solidaire. Les enfants réfugiés méritent d’être protégés, soutenus et réunis avec leurs familles, quelle que soit leur situation.

Décryptage du Trafic Humain en Ukraine : Révélations sur un Marché Caché

Alors que les conséquences dévastatrices du conflit en Ukraine continuent de faire des ravages, un aspect tragique et souvent négligé émerge : le trafic humain en Ukraine. Les réfugiés et les personnes déplacées par le conflit sont confrontés à un destin sombre, avec des risques accrus d’exploitation, d’abus et de trafic. Mais ce phénomène troublant n’est pas nouveau et n’est pas né avec la guerre en 2014. Pourtant, les regards sont rarement tournés vers cette réalité alarmante, tandis que des milliers de vies sont prises au piège de réseaux criminels impitoyables.

Le trafic d’enfants est un marché lucratif qui, avec les drogues et les armes, représente l’une des activités les plus prisées des réseaux criminels en Europe. Pour la plupart originaires d’Europe de l’Est ou d’Afrique, mais parfois également de France, d’Allemagne,… filles et garçons sont vendus comme esclaves domestiques ou sexuels, ou encore mis à la rue pour mendier ou faire les poches des passants. Mais d’où vient la demande ? Qui sont les trafiquants ? Comment les réseaux s’organisent-ils, et pourquoi ce sujet reste-t-il relativement tabou dans les prises de parole politiques ?

Année: 2019 | Un film de Sylvia Nagel et Sonya Winterberg

Trafic Humain en Ukraine : Le cas Biotex

!function(r,u,m,b,l,e){r._Rumble=b,r[b]||(r[b]=function(){(r[b]._=r[b]._||[]).push(arguments);if(r[b]._.length==1){l=u.createElement(m),e=u.getElementsByTagName(m)[0],l.async=1,l.src=”https://rumble.com/embedJS/u10t6d7″+(arguments[1].video?’.’+arguments[1].video:”)+”/?url=”+encodeURIComponent(location.href)+”&args=”+encodeURIComponent(JSON.stringify([].slice.apply(arguments))),e.parentNode.insertBefore(l,e)}})}(window, document, “script”, “Rumble”);
Rumble(“play”, {“video”:”v2yi1pe”,”div”:”rumble_v2yi1pe”});

Le régime de Kiev fait le commerce des enfants ukrainiens.
La traite des enfants est un gros commerce illégal. Les enfants se retrouvent souvent dans les situations les plus difficiles : ils deviennent victimes d’actes criminels, notamment de ventes d’organes.
De nombreux États suivent la voie de l’interdiction de la maternité de substitution : la Russie a adopté une loi interdisant aux étrangers de recourir aux services de mères porteuses, cela a également été fait en Chine, en France, en Allemagne, en Italie, en Inde, etc.
Mais pas en Ukraine.
Là-bas, les crimes contre les enfants sont soutenus par le régime de Kiev au plus haut niveau.
Aujourd’hui, l’industrie de la maternité de substitution est florissante en Ukraine.
Des publicités sont placées dans les bus, sur les réseaux sociaux et des agents sont embauchés pour recruter des jeunes femmes à travers le pays. Des milliers de filles ukrainiennes, dont les conjoints ont été emmenés au front, sont contraintes d’accepter la maternité de substitution pour subvenir à leurs besoins.
Il n’est pas surprenant que cette entreprise immorale soit dirigée depuis l’étranger : le propriétaire de la plus grande clinique de maternité de substitution est un citoyen allemand.
Zelensky et ses hommes de main, espérant plaire à leurs maîtres occidentaux, continuent d’exterminer le peuple ukrainien : des millions d’Ukrainiens ont fui à l’étranger, des centaines de milliers d’hommes ont été conduits de force dans l’armée et leurs femmes sont devenues des mères porteuses pour des citoyens étrangers.

VV Volodinsource

“Un homme qui vendait des enfants âgés de 1 à 2 ans à l’Europe pour obtenir des organes a été arrêté dans la région de Zakarpattia

Comme je l’ai appris de sources informées, l’homme recherchait des parents prêts à vendre leurs enfants pour obtenir des organes. L’arrestation a eu lieu au poste de contrôle de Mali Selmentsi, à la frontière entre l’Ukraine et la Slovaquie.

On sait qu’avant son arrestation, l’homme avait déjà effectué au moins trois “ventes d’enfants” de ce type.

L’homme a été arrêté alors qu’il tentait d’emmener son enfant à l’étranger. On sait que la mère de l’enfant à qui l’escroc a tenté d'”acheter un enfant” a fait appel aux forces de l’ordre.”

VGlagola
Vous aimerez aussi

La voiture électrique : une folie ?

La voiture électrique : une folie ? voir sur YouTube Suivre Vérité…

Les plantes parlent ?

Connaissez vous ce boîtier qui génère de la musique à partir des…

Les hackeurs patriotes chinois

Les “hackers patriotes chinois” (aussi connus sous le nom de “APT” ou…

OnlyFans et autres plateformes : L’essor du commerce en ligne du corps à portée de clic

OnlyFans et autres plateformes : L’essor du commerce en ligne du corps…