pexels photo 6957702
pexels photo 6957702

Agenda 2030 – Non, ce n’est pas une illusion de théorie du complot, le programme 2030 de l’ONU/Forum économique mondial (FEM) existe bien ! Tout cela, c’est pour un monde “meilleur” mais soyons réaliste, les vagues de migration se multiplient et les Etats n’arrivent plus à gérer ces arrivées. L’agenda prévoit de tirer profits de ces vagues sur le point de vue environnementale, économique, sociale… bla bla

L’Agenda 2030, porté par les Nations Unies (ONU), est une réalité tangible et un engagement mondial en faveur du développement durable. Adopté en septembre 2015 par les 193 États membres de l’ONU, cet agenda ambitieux définit un ensemble de 17 objectifs de développement durable (ODD) à atteindre d’ici 2030.

Ces objectifs couvrent des domaines tels que l’éradication de la pauvreté, la lutte contre les inégalités, l’accès à l’éducation, la promotion de l’égalité des sexes, la préservation de l’environnement et bien d’autres aspects essentiels au bien-être de notre planète et de ses habitants. Avec son adoption et sa mise en œuvre par les gouvernements, les organisations et les individus du monde entier, l’Agenda 2030 démontre l’engagement international en faveur d’un avenir durable et inclusif.

Les Secrets des Nations Unies – kla.tv

L’Agenda 2030, impulsé par l’Organisation des Nations unies (ONU), le Forum économique mondial (FEM) et d’autres organisations, est sur le point d’inaugurer une transformation radicale à l’échelle mondiale. Cette initiative ambitieuse vise à remodeler diverses facettes de la société humaine, notamment la finance, l’agriculture, l’éducation et les voyages.

Toutefois, il est essentiel d’adopter un point de vue critique et d’explorer les pièges potentiels de ce programme, qui vise à établir un gouvernement mondial unique dirigé par des fonctionnaires non élus. Dans cet article, nous nous penchons sur les dimensions cachées de l’Agenda 2030, en soulignant ses risques potentiels et en sensibilisant à ses implications.

Démasquer les véritables intentions

tents for homeless people in stony terrain at night

Au cœur de l’Agenda 2030 se trouve l’ONU, accompagnée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Forum économique mondial. Les critiques soutiennent que ces organisations servent de véhicules pour un objectif secret : la mise en place d’un système de gouvernance mondiale centralisé. Géré par des groupes d’intérêts financiers secrets, ce programme soulève des inquiétudes quant à leur incapacité à rendre compte des crimes contre l’humanité qu’ils sont supposés commettre.


Cette préoccupation suscite des questions sur la transparence et la responsabilité des organisations impliquées dans l’Agenda 2030. Certains se demandent si la concentration du pouvoir entre les mains de fonctionnaires non élus et de groupes d’intérêts financiers secrets pourrait compromettre les droits fondamentaux des individus et des communautés à travers le monde.

L’absence de mécanismes de reddition de comptes clairs et l’opacité entourant les décisions et les actions prises au sein de ces entités. Ces organismes unis soulèvent des inquiétudes légitimes quant à la véritable nature et aux intentions de l’Agenda 2030.

Il est crucial que les citoyens se tiennent informés, posent des questions et demandent la transparence pour garantir que les aspirations collectives à un avenir meilleur ne soient pas compromises par des intérêts cachés et des agendas dissimulés.

Un appel à la transparence

Reconnaissant l’urgence d’exposer ce prétendu programme caché, Stop World Control, en collaboration avec l’International Crimes Investigative Committee, a organisé un événement inédit de divulgation en ligne le 28 janvier 2023. Un ancien haut fonctionnaire de l’ONU, possédant deux décennies de connaissances d’initié, a courageusement dévoilé les secrets cachés de l’organisation. Ces révélations donnent un aperçu de la véritable nature de l’Agenda 2030 et incitent les individus à s’informer et à être vigilants.

Préserver les valeurs sociétales

Au milieu des grandes ambitions de l’Agenda 2030, il est vital d’évaluer ses impacts négatifs potentiels. Les inquiétudes portent notamment sur le risque d’érosion culturelle dans les communautés d’accueil, l’augmentation de la pression sur les ressources et les infrastructures en raison d’une poussée démographique, en particulier chez les personnes économiquement défavorisées. En examinant de manière critique les ramifications potentielles de l’agenda, nous pouvons favoriser des discussions éclairées et une action collective pour sauvegarder les valeurs sociétales.

Alors que l’Agenda 2030 prend de l’ampleur, il est essentiel de l’aborder avec un esprit critique, en reconnaissant à la fois ses objectifs déclarés et ses risques potentiels. En faisant la lumière sur les aspects cachés et en favorisant un dialogue ouvert, nous pouvons faire en sorte que ce plan de transformation mondial reste responsable, inclusif et aligné sur le bien-être et les aspirations de tous les individus et de toutes les communautés du monde.

Transformer notre monde : l’Agenda 2030 pour le développement durable

Transformer-notre-monde-lAgenda-2030-pour-le-developpement-durable-N1529190

Lien PDF

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

Vous aimerez aussi

Les Guérisseurs en Pays Romand

Dans cette vidéo captivante, plongeons au cœur du pays romand, où la…

De l’Art pédophile dans des parlements européens ?

Des expositions d’art controversées dans les parlements européens ont de quoi susciter…

Projet EACOP de Total : un pipeline destructeur pour l’environnement et les communautés locales en Ouganda et en Tanzanie

RETOUR SUR … – le Projet EACOP de Total qui est en…

Le Président Joe Biden au cœur d’une Vidéo Amateur aux Propos Troublants

Des propos troublants attribués à Joe Biden, président des États-Unis, ont fait…