Les cranes allonges des mysteres du passe qui defient notre comprehension
Les cranes allonges des mysteres du passe qui defient notre comprehension

Les crânes allongés trouvés au Pérou offrent un aperçu fascinant des pratiques anciennes. De nouvelles recherches suggèrent que ces déformations crâniennes, réalisées sur des bébés dès leur plus jeune âge, pourraient refléter un rang social élevé. Cela existe, même sur le continent africain mais à cette tradition, les médias oublient souvent de mentionner les sources plus anciennes et très intrigantes (exemple ici avec “Le Figaro Science”)

L’histoire habituelle des cranes de Paracas

Découverts dans la Colca Valley, région péruvienne habitée par les descendants des peuples andins pré-incas, ces crânes aux formes étranges intriguent depuis longtemps.

Colca Valley

Les analyses génétiques ont déjà confirmé qu’il s’agit bien de restes humains. Les experts pensent maintenant que ces modifications crâniennes étaient réalisées par des procédés de contrainte mécanique impliquant des armatures en bois et des tissus ou cuirs.

Selon une étude de l’université Cornell (USA) publiée dans la revue Current Anthropology, les modifications crâniennes pourraient avoir été motivées par le rang social des individus. Les groupes ethniques des Collaguas et des Cavanas ont pratiqué ces déformations crâniennes, créant ainsi des liens sociaux forts entre eux, en particulier vis-à-vis des groupes extérieurs tels que les Incas.

Le bioarchéologue Matthew Velasco a analysé 211 crânes provenant de sépultures de la Colca Valley. Ces recherches ont révélé que les femmes aux crânes modifiés avaient accès à une meilleure alimentation, ce qui renforce l’idée d’une identité collective et d’appartenance à une élite.

Loin d’être esthétiques, ces pratiques semblent plutôt liées à des sentiments religieux profonds. Les crânes allongés pourraient être issus des peuples Scythes d’Asie centrale, car des exemples similaires ont été trouvés à travers le monde, y compris en Australie.

Ces découvertes archéologiques jettent une lumière captivante sur les sociétés anciennes et la complexité de leur organisation sociale.

Les crânes allongés : des mystères du passé qui défient notre compréhension

Il est intéressant de noter que les exemples de crânes allongés trouvés au Pérou et dans d’autres régions du monde suscitent un vif intérêt parmi les archéologues et les chercheurs. Les analyses génétiques ont confirmé qu’il s’agissait bien de restes humains, mais des questions subsistent quant à l’origine et à la signification de ces pratiques de déformation crânienne.

Les crânes allongés : des mystères du passé qui défient notre compréhension

Certaines découvertes archéologiques suggèrent que ces déformations crâniennes pourraient remonter à des civilisations bien plus anciennes que celles étudiées jusqu’à présent. En effet, des datations indiquent que certaines de ces pratiques auraient eu lieu il y a environ 12 000 ans, bien avant les civilisations connues de l’histoire moderne. De plus, l’ADN retrouvé sur ces crânes semble présenter des différences significatives par rapport à celui de l’homme moderne.

Ces découvertes intrigantes posent la question de savoir si des informations sur cette période du passé ont été délibérément dissimulées ou négligées par certains grands médias et institutions scientifiques. Certains chercheurs avancent l’idée que ces anomalies pourraient être en contradiction avec le récit conventionnel de l’histoire humaine, ce qui pourrait expliquer le manque d’attention accordé à ces découvertes.

Des êtres venus d’ailleurs ou présents sur Terre avant nous ?

image de synthèse

Des êtres venus d’ailleurs ? La théorie des anciens astronautes suggère que des êtres extraterrestres auraient visité la Terre dans un passé lointain, influençant notre développement en tant qu’espèce.

Des êtres présents sur Terre avant nous ? Certains suggèrent que les anciens astronautes auraient pu exister sur Terre avant l’humanité telle que nous la connaissons.

L’héritage des anciens astronautes : Les crânes allongés de Paracas et d’autres artefacts énigmatiques suggèrent que nos ancêtres cherchaient peut-être à imiter ces êtres mystérieux.

Des secrets enfouis : Les découvertes archéologiques, comme les tests ADN sur les crânes de Paracas, pourraient révéler des informations cruciales sur ces anciens astronautes.

Ouverture à de nouvelles perspectives : Restons ouverts à de nouvelles possibilités pour mieux comprendre notre place dans l’univers et nos interactions éventuelles avec des intelligences venues d’ailleurs.

Dans cette quête de découvrir nos origines et les possibles interactions avec des êtres venus d’ailleurs, les recherches archéologiques et les découvertes fascinantes, comme les mystérieux crânes de Paracas, ouvrent la voie à de nouvelles perspectives sur notre histoire.

VIDEO – Crânes allongés : des mystères du passé qui défient notre compréhension

Vous aimerez aussi

Sapien Lorem Libero Augue Tincidunt

Aenean eleifend ante maecenas pulvinar montes lorem et pede dis dolor pretium…

Retour sur.. l’exploration psychiatrique des enfants en milieu scolaire aux Etats-Unis

Retour sur.. l’exploration psychiatrique des enfants en milieu scolaire aux Etats-Unis Au-delà…

A Vivamus Penatibus Enim Sit Et Quam Vel Consequat

Aenean eleifend ante maecenas pulvinar montes lorem et pede dis dolor pretium…

Ante Nulla Dapibus Quis Sit Semper Metus Eget Libero

Aenean eleifend ante maecenas pulvinar montes lorem et pede dis dolor pretium…