Une chaîne de télévision belge interrompt la couverture de la demi-finale de l'Eurovision en soutien au peuple palestinien

La chaîne publique belge VRT, “Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie”, qui signifie Organisation de radiodiffusion et de télévision flamande en français, a pris une décision remarquable jeudi soir en interrompant sa couverture de la demi-finale de l’Eurovision pour diffuser un message condamnant les “violations des droits de l’homme” par Israël. Voici un aperçu de cet événement :

La VRT a diffusé le message au début de l’émission, alors qu’Israël s’était qualifié pour la grande finale de samedi. Le message, partagé sur les réseaux sociaux après sa transmission, a dénoncé les violations des droits de l’homme et la destruction de la liberté de la presse par Israël.

La chaîne a justifié sa décision en déclarant qu’elle suivait avec horreur les événements au Moyen-Orient depuis des mois et qu’elle estimait qu’Israël atteignait de plus le droit de la presse en dissuadant la presse de parler de ce massacre en temps que tel.

Cette action a suscité des réactions mitigées, certains applaudissant le geste de la VRT tandis que d’autres critiquaient l’interférence politique dans un événement culturel comme l’Eurovision. D’autres ont manifesté à Malmö, lieu de l’événement de cette année, en essayant de comprendre pourquoi Israël participe à l’Eurovision, puisqu’il ne fait pas partie de l’Europe…

Les réactions sur les médias sociaux ont également été partagées, avec des critiques envers l’UER, Union européenne de radio-télévision (UER), pour avoir bloqué les huées du public lors de la performance d’Israël à l’Eurovision. Les dispositifs anti-huées utilisés par l’Eurovision sont conçus pour égaliser les niveaux sonores dans l’arène, mais ils ont été critiqués pour créer une illusion d’acclamation pour les performances israéliennes, alors que ce n’était pas le cas. Ces dispositifs ont suscité des accusations selon lesquelles l’UER tentait de dissimuler les réactions négatives du public envers les représentants israéliens.

Une partie de la prestation filmée par une personne dans la foule:

Cette controverse soulève des questions importantes sur les droits de l’homme, la liberté de la presse et la politique étrangère, qui continueront probablement à être débattues dans les semaines à venir. Cette interruption de programme met en lumière la manière dont les événements mondiaux peuvent être manipulés dans les médias dans plusieurs pays. Qui dirige donc ce silence médiatique sur ce génocide en cours ?

Saluons la bravoure des employés de cette chaine de télé, sous forme de mini grève, une manière de contester l’absurde.

Vous aimerez aussi

Est ou Ouest ? (deuxième partie et fin)

Est ou Ouest ? (deuxième partie et fin) Lire l’article >>

Des combattants internationaux dans les rangs de Tsahal à Gaza : une réalité complexe

Les forces de Tsahal à Gaza ne sont pas composées uniquement de…

La France pousse pour autoriser la rétention des enfants migrants en Europe

Dans le secret des institutions, une enquête approfondie révèle le rôle prépondérant…

Ces pays qui bloquent les engrais russes destinés aux pays africains

Ces pays qui bloquent les engrais russes destinés aux pays africains Lire…