Borne
Borne

Un scandale éclate en France alors que le Parquet National Financier (PNF) enquête sur les relations étroites entre le célèbre cabinet de conseil McKinsey et l’État français. Dans ce contexte brûlant, un consultant de McKinsey, sous le coup d’une surveillance judiciaire, est promu auprès d’Élisabeth Borne, la Première ministre française. Cette promotion ne fait qu’attiser les flammes du scandale qui entoure McKinsey.

Selon les révélations de Consultor, cet individu nommé Mathieu Maucort, qui a travaillé chez McKinsey de 2013 à 2016, est maintenant délégué interministériel à la jeunesse auprès des Services de la Première ministre. Des informations indiquent qu’il serait très proche du parti présidentiel LREM depuis 2017. Le nom de Mathieu Maucort est même mentionné dans des plaintes et signalements reçus par le PNF, faisant l’objet d’une enquête minutieuse.

Scandale en France un consultant de McKinsey, mentionné dans plusieurs plaintes, est promu à Matignon

Ce nouveau rebondissement dans le scandale McKinsey alimente encore davantage les critiques envers le cabinet de conseil.

Des révélations récentes sur les marchés publics lucratifs remportés par McKinsey ont suscité un vif émoi au sein de la classe politique française, qui a exigé l’ouverture d’une enquête pour favoritisme et conflits d’intérêts. Le PNF, critiqué pour son silence initial, a finalement décidé d’ouvrir une enquête pour “blanchiment aggravé de fraude fiscale”.

La situation devient encore plus préoccupante alors que McKinsey fait l’objet d’une enquête sur son statut fiscal en France. Cette enquête, confiée au Service d’enquêtes judiciaires des finances, a été ouverte suite à des révélations dans les médias. Le cabinet est ainsi plongé dans un climat d’incertitude quant à ses pratiques fiscales.

Ce scandale soulève également des questions sur le rôle des cabinets de conseil privés et leur rémunération par l’État. Les rémunérations élevées accordées à McKinsey ont provoqué un tollé en France et ont été vivement critiquées par certains magistrats. Ces derniers ont dénoncé le silence du PNF dans cette affaire, la qualifiant de véritable scandale d’État.

Alors que l’enquête se poursuit, l’affaire McKinsey continue de faire les gros titres et suscite l’indignation du public. L’ampleur des liens entre le cabinet de conseil et l’État français soulève des inquiétudes quant à l’intégrité des décisions prises et à l’utilisation des fonds publics. Il est essentiel que toute la lumière soit faite sur cette affaire pour rétablir la confiance dans le système et prévenir de futures pratiques douteuses.

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

“A ne jamais oublier”

lecourrier-dusoir.com
Vous aimerez aussi

France : la chaîne LCP annule un entretien du panafricaniste, Kemi Seba, considéré comme un pion de la Russie

Kemi Seba commence sérieusement à indisposer la France, pays où l’activiste panafricaniste…

La Chine s’est dite prête à restructurer la dette congolaise

Campagne de dons Janvier 2023 Chers amis lecteurs. 2023 devrait être une…

Quelle est la suite ?

Quelle est la suite ? Lire l’article ici (vers la source)>>

Stoltenberg et l’OTAN sabotent le voyage en Chine de Macron et von der Leyen

Stoltenberg et l’OTAN sabotent le voyage en Chine de Macron et von…