L’Arabie saoudite a annoncé ce 3 juillet qu’elle prolongeait la réduction de sa production de pétrole d’un million de barils par jour afin de doper des prix en berne, et la Russie a suivi en annonçant une réduction de ses exportations de 500 000 barils par jour en août.

Stabiliser les prix face à la volatilité des marchés et aux retombées de la guerre en Ukraine

Ces mesures font partie des dernières initiatives prises par les grands producteurs pour stabiliser les prix confrontés à la forte volatilité des marchés, aux retombées persistantes de la guerre en Ukraine et à la reprise économique de la Chine.

L’Arabie saoudite envisage une prolongation possible

L’Arabie saoudite, en tant que poids lourd de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), avait pris la décision début juin de réduire sa production de pétrole dans l’espoir de faire remonter les cours. Cette réduction volontaire, qui est entrée en vigueur ce week-end, se poursuivra en août et pourrait être prolongée au-delà de cette période, selon une source du ministère de l’Énergie citée par l’agence de presse officielle du royaume.

La Russie se joint à l’effort

La Russie a également annoncé qu’elle réduirait volontairement ses exportations de pétrole de 500 000 barils par jour en août, contribuant ainsi aux efforts de stabilisation du marché pétrolier. Alexandre Novak, vice-Premier ministre russe, a déclaré que cette réduction se ferait par une diminution des exportations à hauteur de cette quantité.

Effet sur les prix du pétrole

Suite aux annonces de Riyad et Moscou, le Brent, référence du brut en Europe, a augmenté de 0,98% pour atteindre 76,15 dollars le baril, tandis que le WTI, l’équivalent américain, a connu une hausse de 1,02% pour atteindre 71,36 dollars le baril. Ces augmentations interviennent après une baisse des prix depuis le début de l’année, avec une baisse de 11% pour le Brent et de 7% pour le WTI.

L’Arabie saoudite et ses ambitions de transition énergétique

En tant que plus grand exportateur de pétrole au monde, l’Arabie saoudite espère des prix plus élevés du pétrole pour financer un programme de réformes ambitieux visant à diversifier son économie et à se passer progressivement des énergies fossiles.

Avec cette prolongation des réductions de production de pétrole par Riyad et Moscou, les acteurs clés du marché pétrolier cherchent à soutenir les prix et à créer une stabilité face aux défis actuels de l’industrie. La situation reste toutefois volatile, et il est essentiel de suivre de près l’évolution du marché dans les mois à venir.

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

Vous aimerez aussi

L’État réquisitionne 200 kg d’or d’une mine canadienne pour « nécessité publique »

L’État réquisitionne 200 kg d’or d’une mine canadienne pour « nécessité publique…

Les Défis Sociaux en France : Comprendre les Causes des Tensions Actuelles

03/07/2023 Après le drame du jeune Nahel et les émeutes qui ont…

Le Burkina Faso dénonce un « accord d’assistance militaire » avec la France datant de 1961

Le Burkina Faso dénonce un « accord d’assistance militaire » avec la…

Des échos de la première guerre lancée en Europe par les néoconservateurs

Des échos de la première guerre lancée en Europe par les néoconservateurs…