mohammed ben salman MBS et Anthony Blinken without flag
mohammed ben salman MBS et Anthony Blinken without flag

Dans un contexte géopolitique complexe, l’Arabie Saoudite cherche à s’affranchir de son alliance traditionnelle avec les États-Unis pour éviter d’être un dommage collatéral en cas de conflit ou d’escalade des tensions entre l’Iran et l’Alliance américano-israélienne. Ce changement stratégique s’explique en partie par les faiblesses militaires et économiques du royaume, qu’il cherche à combler pour maintenir son rayonnement régional.

La modernité d’une puissance en 2023 repose sur deux piliers essentiels : l’armée et l’économie. Cependant, en Arabie Saoudite, la rigidité du pouvoir politique et le fonctionnement encore très tribaliste de la société freinent le développement du pays et les réformes nécessaires pour assurer sa pérennité.

L’économie saoudienne a connu une grave crise financière en 2014, lorsque le prix mondial du pétrole s’est effondré. À l’époque, le pétrole représentait 90% des revenus du pays, et le taux de chômage a grimpé à plus de 12%. Aujourd’hui, l’Arabie Saoudite estime que ce chiffre pourrait atteindre un niveau préoccupant de 22% d’ici 2030 si aucune mesure n’est prise.

Le prince héritier Mohammed Ben Salman (MBS) dirige le pays depuis 2017 et a lancé le projet Vision 2030 pour diversifier et privatiser l’économie du royaume, établir des relations internationales équilibrées, former un personnel qualifié et lutter contre la corruption. Toutefois, les progrès réalisés jusqu’à présent sont mitigés.

L’armée saoudienne, malgré des investissements massifs dans l’armement, a démontré des lacunes sur le terrain, notamment lors de son intervention au Yémen en 2015. Les Saoudiens n’ont pas réussi à vaincre les rebelles houthis malgré leur supériorité matérielle et en effectifs. Le manque de compétences et de formation des forces saoudiennes, combiné à leur dépendance à la protection américaine, a été mis en évidence.

Le tribalisme joue également un rôle important dans l’armée et la société saoudienne. L’armée peine à contrôler son personnel et préfère souvent s’appuyer sur les représentants des tribus pour régler les problèmes de discipline. Cela crée des divisions régionales et rend difficile la formation d’une identité nationale solide.

En ce qui concerne l’économie, malgré les projets pharaoniques tels que Vision 2030 et NEOM, l’Arabie Saoudite a du mal à maintenir une croissance économique stable. Les investissements massifs ne se traduisent pas toujours par une croissance soutenue du PIB, et le pays peine à dépasser les 5% de croissance annuelle.


En conclusion, l’Arabie Saoudite est confrontée à des défis majeurs tant sur le plan militaire que sur le plan économique. Le royaume cherche à diversifier son économie et à renforcer ses capacités militaires pour assurer sa sécurité et son influence régionale. Cependant, les progrès réalisés jusqu’à présent sont mitigés, avec des réformes économiques qui peinent à stimuler une croissance soutenue et des lacunes persistantes dans l’armée saoudienne.

L’Arabie Saoudite doit surmonter des obstacles structurels, tels que la dépendance à l’égard du pétrole, la rigidité politique et les divisions tribales, pour parvenir à une modernisation complète. Les réformes en cours, telles que le projet Vision 2030, sont prometteuses, mais nécessitent un engagement continu et des ajustements pour répondre aux défis actuels.

Sur le plan géopolitique, les récents accords irano-saoudiens témoignent d’un changement de stratégie de l’Arabie Saoudite, qui cherche à se détacher de son alliance traditionnelle avec les États-Unis. Cela témoigne de la volonté du royaume de se positionner de manière plus autonome dans la région et d’éviter d’être entraîné dans un conflit entre l’Iran et l’Alliance américano-israélienne.

L’avenir de l’Arabie Saoudite dépendra de sa capacité à relever ces défis de manière efficace. Une économie diversifiée et dynamique, combinée à une armée compétente et moderne, permettrait au royaume de renforcer son rôle régional et de garantir sa sécurité à long terme. Les prochaines années seront cruciales pour observer les progrès réalisés et l’impact de ces changements sur l’Arabie Saoudite et la région dans son ensemble.

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

Vous aimerez aussi

Kémi Seba fustige la déprogrammation de son interview sur la chaîne parlementaire

Kémi Seba fustige la déprogrammation de son interview sur la chaîne parlementaire…

La Rome antique et l’Occident moderne

La Rome antique et l’Occident moderne Lire l’article >>

Des échos de la première guerre lancée en Europe par les néoconservateurs

Des échos de la première guerre lancée en Europe par les néoconservateurs…

Révélation troublante : Réunion secrète sur le contrat de vaccin entre l’UE et Pfizer au Parlement Européen

Il est alarmant de constater que certaines informations importantes sont passées sous…