La Russie adopte une loi interdisant les transitions de genre et les adoptions par des personnes transgenres
La Russie adopte une loi interdisant les transitions de genre et les adoptions par des personnes transgenres

La Russie a franchi un nouveau pas dans sa politique ultraconservatrice en adoptant une loi interdisant les transitions de genre et les adoptions d’enfants par des personnes transgenres. Cette décision survient dans un contexte de virage conservateur depuis l’offensive en Ukraine.

Viatcheslav Volodine, le président de la Douma (chambre basse du Parlement), a déclaré que cette décision visait à protéger les citoyens et les enfants russes. Les modifications à l’état civil, les opérations chirurgicales et les traitements hormonaux étaient jusqu’alors accessibles en Russie depuis la chute de l’URSS.

Depuis l’attaque en Ukraine, les autorités russes ont renforcé leur politique conservatrice en prenant des mesures contre les personnes LGBT+, qu’elles considèrent comme adoptant des comportements déviants importés de l’Occident.

Dans le cadre de ce durcissement, un militant transgenre a été arrêté par les services de sécurité russes (FSB) sous l’accusation de “haute trahison” en faveur de l’Ukraine. Il risque la prison à vie.

Viatcheslav Volodine a justifié ce projet de loi en soulignant l’augmentation des opérations chirurgicales de réassignation de genre aux États-Unis au cours de la dernière décennie, qualifiant cette tendance de “monstrueuse” et susceptible de mener à la dégénérescence nationale.

Le projet de loi a été adopté en troisième et dernière lecture par la Douma. Il doit encore être validé par le Conseil de la fédération (Chambre haute du Parlement) et signé par le président Vladimir Poutine pour entrer en vigueur.

La loi interdit toute intervention médicale liée aux réassignations de genre, y compris les opérations chirurgicales et les thérapies hormonales. Elle interdit également le changement de la mention du sexe dans les documents d’identité. Des exceptions médicales pourront être accordées pour des anomalies congénitales chez les enfants ou des maladies génétiques ou endocriniennes.

La loi interdit également aux personnes transgenres d’obtenir la garde ou d’adopter des enfants en Russie. Les mariages impliquant une personne transgenre seront annulés après l’entrée en vigueur de la loi.

Il convient de noter que depuis 2013, la Russie dispose déjà d’une loi interdisant la “propagande” de “relations sexuelles non traditionnelles”, largement critiquée par les ONG comme un instrument de répression des personnes LGBT+. En décembre dernier, l’application de cette loi a été élargie pour interdire la “propagande” LGBT+ auprès de tous les publics, et non plus seulement auprès des mineurs.

Vous aimerez aussi

Vague de démissions de responsables ukrainiens après des scandales de corruption

Vague de démissions de responsables ukrainiens après des scandales de corruption Lire…

Un scoop UK étonnant dans la dernière interview du colonel Macgregor

Un scoop UK étonnant dans la dernière interview du colonel Macgregor Lire…

Avec des diplomates comme vous, la France n’a pas besoin de l’Algérie pour s’effondrer

Avec des diplomates comme vous, la France n’a pas besoin de l’Algérie…

Validation du 3ème mandat du Président du Sénégal : dans un pays normal, le ministre de la Justice aurait été limogé immédiatement

Mais, à quoi joue Ismaïla Madior Fall? Cette question semble avoir toute…