Photo de Rayn L

Lors d’une récente session à l’Organisation des Nations unies (ONU), une décision capitale a été prise pour lutter contre l’islamophobie à l’échelle mondiale. Cette mesure vise à prendre des mesures concrètes, y compris l’élaboration de lois et de politiques, pour combattre l’intolérance religieuse et la discrimination contre les musulmans.

Une-mesure-de-lutte-contre-lislamophobie-adoptee-a-lONU-fr

Le vote, qui a eu lieu au sein de l’Assemblée générale de l’ONU, a enregistré un soutien massif avec 115 pays en faveur de cette initiative. De plus, 44 pays se sont abstenus, et aucune voix n’a été exprimée contre la mesure.

Cette résolution marque un pas significatif vers la reconnaissance et la résolution des problèmes persistants liés à l’islamophobie dans de nombreuses régions du monde. Elle souligne également l’importance cruciale de l’action collective pour promouvoir la tolérance religieuse et garantir les droits fondamentaux des musulmans, ainsi que de tous les individus, partout.

L’adoption de cette mesure devrait inciter les États membres de l’ONU à redoubler d’efforts pour mettre en œuvre des politiques inclusives et des législations robustes visant à protéger les droits des musulmans et à éliminer toute forme de discrimination basée sur la religion.

Dans un contexte marqué par une augmentation des actes d’islamophobie et des discours de haine, cette initiative représente un engagement essentiel en faveur de la promotion de la paix, de la compréhension interculturelle et du respect mutuel entre les peuples de différentes croyances et convictions religieuses.

L’ONU a ainsi réaffirmé son rôle de défenseur des droits de l’homme et de la dignité humaine, en prenant une position ferme contre toute forme de discrimination religieuse, notamment l’islamophobie, et en appelant à une action mondiale concertée pour construire un avenir plus juste et inclusif pour tous.

L’abstention de la France contre l’islamophobie

Parmi les pays qui se sont abstenus, la France a attiré l’attention, notamment en raison de son gouvernement qui, malgré ses affirmations sur la protection des musulmans, a choisi de ne pas exprimer de position claire lors de ce vote crucial à l’ONU.

On se souvient des propos du ministre de l’Intérieur G. Darmanin, évoqués en début du Ramadan 2024… ou encore des paroles du gouvernement contre la discrimination, des paroles qui ne collent pas aux actes ?

exemple ce cette hypocrisie avec ici Gérald Darmanin:

Vous aimerez aussi

Prise de conscience anglo-saxonne de l’émergence d’un nouvel ordre mondial

Prise de conscience anglo-saxonne de l’émergence d’un nouvel ordre mondial Lire l’article…

La Russie met en garde contre une potentielle provocation à l’arme chimique par les États-Unis en Ukraine

La Russie met en garde contre une potentielle provocation à l’arme chimique…

Que retenir de l’interview censurée de Kémi Seba sur LCP ?

Que retenir de l’interview censurée de Kémi Seba sur LCP ? Lire…

Révélation troublante : Réunion secrète sur le contrat de vaccin entre l’UE et Pfizer au Parlement Européen

Il est alarmant de constater que certaines informations importantes sont passées sous…