Dmytro Kuleba
Dmytro Kuleba

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères appelle les pays africains à soutenir Kiev contre Moscou

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a récemment effectué une visite en Ethiopie, siège de l’Union africaine (UA), pour solliciter le soutien des pays africains face à l’agression russe envers l’Ukraine. Au cours de sa tournée africaine, Kuleba a insisté sur le fait que la neutralité ne peut être une réponse adéquate à cette situation, exhortant les pays africains à ne pas étendre leur neutralité à la violation des frontières et aux crimes de masse.

 

Appel à l’engagement africain

Lors d’une déclaration à la presse à Addis-Abeba, Kuleba a souligné l’importance pour les pays africains de prendre position face à l’agression russe envers l’Ukraine. Il a affirmé : “Nous essayons d’expliquer à nos amis africains que la neutralité n’est pas la réponse. En étant neutre vis-à-vis de l’agression russe envers l’Ukraine, vous étendez cette neutralité à la violation des frontières et aux crimes de masse qui peuvent se produire près de chez vous.”

Résolution de l’ONU et abstention africaine

En février, lors de la dernière résolution de l’Assemblée générale de l’ONU appelant à un retrait des forces russes d’Ukraine, 22 des 54 États membres de l’Union africaine se sont abstenus ou n’ont pas participé au vote. Cette abstention a suscité des inquiétudes quant à l’unité de la position africaine face à cette crise internationale.

Rencontres avec les dirigeants africains

Dans le cadre de sa visite en Ethiopie, Kuleba s’est entretenu avec des dirigeants clés, dont le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, le président de la Commission de l’UA Moussa Faki Mahamat, et le président comorien Azali Assoumani, qui assume actuellement la présidence de l’organisation panafricaine. Ces rencontres visaient à renforcer les relations et à obtenir un soutien diplomatique de la part de l’Afrique dans le conflit opposant l’Ukraine à la Russie.

 

La visite du ministre ukrainien des Affaires étrangères en Afrique reflète les efforts déployés par Kiev pour obtenir le soutien des pays africains face à l’agression russe. Les déclarations de Kuleba soulignent l’importance de ne pas rester neutre dans cette situation critique, car cela pourrait ouvrir la porte à d’autres violations des frontières et à des crimes de masse. Il est essentiel de suivre de près l’évolution de la position africaine dans cette crise internationale, car cela peut avoir un impact significatif sur les relations diplomatiques et les alliances régionales.


Lire l’article de Sahel intelligence sur le sujet >>

Dmytro Kuleba

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

Vous aimerez aussi

Les exportations iraniennes vers l’Afrique ont doublé

Les exportations iraniennes vers l’Afrique ont doublé L’augmentation de 100 % des…

« Une Afrique s’ouvrant à d’autres partenaires est un risque pour l’Europe »

« Une Afrique s’ouvrant à d’autres partenaires est un risque pour l’Europe…

L’Union européenne renforce son soutien militaire au Niger pour contrer les groupes terroristes jihadistes dans la région du Sahel

L’Union Européenne intensifie son appui militaire au Niger dans la lutte contre…

Afrique : Le grand basculement ?

Afrique : Le grand basculement ? Lire l’article ici (vers la source)>>