Politique & EconomieActu France

“Uber files” : un scandale de plus pour Emmanuel Macron

“Uber files” : un scandale de plus pour Emmanuel Macron. Dans ces “Uber files” il y a entre autres:

  • Plus de 124 000 documents confidentiels ont été divulgués au Guardian.
  • Les dossiers révèlent des tentatives de lobbying auprès de Joe Biden, Olaf Scholz et George Osborne.
  • Des textes révèlent qu’Emmanuel Macron a secrètement aidé le lobbying d’Uber en France.
  • L’entreprise a utilisé un ” kill switch ” pendant les raids pour empêcher la police de consulter les données.
  • L’ancien PDG d’Uber a dit à ses cadres que la violence était un gage de réussite.

Une enquête menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et ses partenaires permet de comprendre comment le géant du VTC a conquis la planète, en surfant parfois sur les frontières de la légalité.

Une entreprise américaine qui a été contrainte de s’implanter à l’étranger, ignore les réglementations en vigueur, travaille avec une banque russe sous sanctions, offre des cadeaux à des politiciens, et utilise ses chauffeurs comme des outils, quand elle n’en fait pas des boucs émissaires. Une multinationale qui semble utiliser la violence comme arme de communication et cherche à échapper aux impôts….

Les Dossiers Uber sont une plongée vertigineuse dans les dérives qui ont marqué l’expansion du groupe au cours des années 2013-2017. A l’origine de cette vaste enquête : une fuite de 124 000 documents internes au géant des véhicules avec chauffeur (VTC).

Uber files : des révélations impliquant Emmanuel Macron

Parmi eux : des emails, des échanges de SMS, des PowerPoint et toutes sortes de mémos qui détaillent les méthodes développées par Uber lorsque la multinationale était dirigée par le très controversé Travis Kalanick. Ces documents ont été transmis au quotidien britannique The Guardian, qui les a partagés avec le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et ses partenaires, dont la cellule d’investigation de Radio France.

Ils révèlent qu’afin d’exercer son influence et de modifier les réglementations en sa faveur, le géant technologique Uber a dressé une liste de plus de 1 850 “parties prenantes” – fonctionnaires actuels et anciens, groupes de réflexion et groupes de citoyens – dans plus de 30 pays.

emmanuel macron Vérité Révélée "Uber files" : un scandale de plus pour Emmanuel Macron
Le président Macron impliqué dans ce nouveau scandale

Il a également recruté d’anciens collaborateurs du président américain Barack Obama. Petit à petit, il s’est constitué un puissant réseau qui comprenait Emmanuel Macron lorsqu’il était ministre de l’Économie de 2014 à 2016, le Premier ministre israélien de l’époque Benyamin Netanyahou, le Premier ministre irlandais de l’époque Enda Kenny et Toomas Hendrik llves, qui était président de l’Estonie.

Ont également été courtisés des oligarques proches du président russe Vladimir Poutine, qui se sont vu offrir des bons de souscription d’actions…

Vous ne voyez pas la vidéo ? – voici le Lien vidéo

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Télégram

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :