AsieEcologie, Environnement

Tibet: Catastrophe environnementale causée par la Chine

 

La destruction programmée du Tibet…

Nous devrions accorder plus d’attention à la préservation de l’écologie tibétaine », a déclaré le Dalaï Lama. Un poste de Washingtonstory (26, décembre 2016) a noté que les Tibétains de la province du Sichuan avaient vu et ressenti l’impact de la grande mine de lithium de la région sur leur environnement. La terre qu’ils adoraient était menacée et la rivière où boivent leurs animaux s’est empoisonnée.

Plus tôt, des rapports ont fait état d’une mort soudaine et massive de poissons dans la rivière Lichu à Minyak Lhagang, comté de Dartsedo dans la préfecture de Karze, en raison du rejet de déchets contaminés de la mine. 

Cela a amené des centaines de Tibétains locaux dans la rue, qui ont protesté contre Gangzhi Rongda Lithium Co Ltd qui avait déversé des déchets miniers dans la rivière Lichu, un affluent de la rivière Nakchu/Yalong, qui se confond avec le fleuve Yangtsé en aval. En aval, de précieux yacks sont morts en buvant l’eau contaminée.  

L’incident de la rivière Lichu n’est pas le seul exemple de dégradation de l’environnement. D’autres incluent la mine de charbon à ciel ouvert de Muli dans la préfecture autonome mongole et tibétaine de Tsonub (Haixi) dans la province de Qinghai, qui a répandu une couche de poussière de charbon noir à travers le paysage, provoquant la dégradation des prairies et la perte de pergélisol. 

De même, la mine de Jiajika Lithium dans le canton de Lhagang (Tagong), Kardze (Ganzi) préfecture autonome tibétaine, province du Sichuan, dans la région de Kham, à deux reprises (d’abord en octobre 2013 puis en mai 2016) a rejeté des produits chimiques toxiques dans l’approvisionnement en eau local, tuant les poissons et le bétail local. 

Ainsi, les Chinois sont pleinement conscients des dommages que leurs politiques causent à l’environnement du Tibet mais ne veulent rien y faire. Nous connaissons maintenant la raison pour laquelle la Chine n’a pas participé à la CoP26 !


La destruction de l’environnement au Tibet est grandissante sous les lois chinoises avec la

déforestation, la destruction de la végétation et des ressources naturelles.

Le tout est saccagé et l’équilibre écologique d’altitude est détruit.

Les forêts du Tibet et les ressources du pays en minéraux sont exploitées pour l’industrie

chinoise.

Ainsi le bois de construction extrait du Tibet depuis 1985 totalise 2,442 millions de m3

(ou 40% de la densité du stock de 1949). Les forêts qui couvraient 221 800 km2 en 49,

ont été réduites à 134 000 km2 en 85, et le processus continue toujours aujourd’hui.

Le bois est exporté sur Hong Kong et le Japon. Source

——————————————

👇PARTAGEZ EN MASSE

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :