Autoritarisme & MouvementsAfrique

Tanzanie: les Maasaï chassés de leur terre, deux morts après des affrontements avec les autorités

Tanzanie: les Maasaï chassés de leur terre, deux morts après des affrontements avec les autorités

Pour tenter d’arracher des terres aux chasseurs, le gouvernement tanzanien tire sur les agriculteurs Masai, tuant deux personnes.


Ce raid s’inscrit dans le cadre d’un effort gouvernemental plus vaste visant à expulser environ 70 000 Masaï de leur territoire ancestral, dont ils sont les principaux habitants.

Un policier a été tué dans le nord-est de la Tanzanie lors d’un affrontement avec des éleveurs masaïs qui protestaient contre le bouclage d’un terrain pour créer une zone de protection de la faune sauvage, a déclaré un responsable samedi.

Des activistes ont déclaré que certains manifestants avaient été blessés par des balles réelles ou étaient portés disparus.

La mort du policier vendredi dernier dans le district de Loliondo, près du parc national du Serengeti, survient après des années de tensions entre le gouvernement et la communauté masaï locale.

Les Masaïs affirment que le gouvernement cherche à les expulser d’une partie de leurs terres historiques afin d’organiser des safaris et des expéditions de chasse privées pour les touristes.

maasai Vérité Révélée Tanzanie: les Maasaï chassés de leur terre, deux morts après des affrontements avec les autorités

Mais le gouvernement a rejeté ces accusations, affirmant vouloir “protéger” 1 500 kilomètres carrés (550 miles carrés) de la région de toute activité humaine. Cela signifie que les éleveurs masaïs n’auraient plus accès qu’à 2 500 kilomètres carrés de pâturage sur 4 000.

Le commissaire régional d’Arusha, John Mongela, a déclaré dans une vidéo que le policier avait été tué après que des équipes se soient présentées vendredi pour planter des poteaux dans le sol afin de séparer la zone à protéger.

“Un policier a été tué par des flèches lancées par un groupe de personnes qui voulaient bloquer la pose de balises”, a-t-il déclaré.

Des images publiées sur les médias sociaux ont montré plusieurs dizaines de Masaïs protestant contre la nouvelle frontière, mais aussi des personnes fuyant les forces de sécurité alors que des coups de feu retentissaient.

“Plus de 40 personnes (ont) été gravement blessées par des balles réelles”, a écrit sur Twitter l’avocat et défenseur des droits de l’homme Joseph Moses Oleshangay.

“Un homme de plus de 80 ans blessé hier est porté disparu. Il n’est dans aucun hôpital”.

Maasaï et traditions: Rien ne se passe alors ?

Onesmo Olengurumwa, directeur de l’Institut des droits de l’homme d’Afrique de l’Est, a déclaré tôt samedi sur Twitter que huit dirigeants communautaires étaient portés disparus, appelant le président Samia Suluhu Hassan à intervenir.

Mongela a déclaré que “les hôpitaux n’ont pas de blessés pour l’instant”, et que les images étaient “diffusées par des personnes mal intentionnées”.

AMMS 9aafcb52390ef2953fd9a19c2eb1e14f?pid=ImgDet&rs=1 Vérité Révélée Tanzanie: les Maasaï chassés de leur terre, deux morts après des affrontements avec les autorités
Le Premier ministre Kassim Majaliwa

Le Premier ministre Kassim Majaliwa a déclaré au parlement que les autorités ne prévoyaient pas de déplacer qui que ce soit.

Aucune expulsion n’est prévue à Loliondo“, a-t-il déclaré.

En 2009, des milliers de familles masaï ont été expulsées de Loliondo afin qu’une société émiratie appelée Ortelo Business Corporation puisse organiser des expéditions de chasse pour des touristes fortunés.

Le gouvernement a annulé cet accord en 2017, suite à des allégations de corruption.

Loliondo se trouve non loin du parc national du Serengeti et du cratère volcanique du Ngorongoro, qui attirent tous deux des centaines de milliers de touristes chaque année.

L’année dernière, le président a déclaré que le Ngorongoro était “en train de se perdre” après que le nombre d’humains vivant dans ce site classé au patrimoine mondial a explosé, constituant une menace pour la faune.

Le gouvernement a proposé de réinstaller les habitants indigènes du cratère dans un autre district sur une base volontaire…

Source

Aperçu du mode de vie des Maasaï

Ce peuple est là depuis bien des siècles, ils ne sont pas les seuls en Afrique (comme ailleurs) à être menacés d’expulsion. Il y a t’il un programme d’assimilation en cours ? La culture est-elle condamnée ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :