AfriqueHistoire

Retour sur l’histoire de Patrice Lumumba

Histoire de Patrice Lumumba

Patrice Émery Lumumba est né le 2 juillet 1925 – mort le 17 janvier 1961, il était un homme politique et un leader indépendantiste congolais qui a été le premier Premier ministre de la République démocratique du Congo (alors appelée République du Congo) de juin à septembre 1960.

Membre du Mouvement national congolais (MNC), il a dirigé le mouvement de 1958 jusqu’à son assassinat en janvier 1961. Idéologiquement nationaliste africain et panafricaniste, il a joué un rôle important dans la transformation du Congo, colonie de la Belgique, en une république indépendante.

Lire la suite

Peu après l’indépendance du Congo en 1960, une mutinerie éclate dans l’armée, marquant le début de la crise du Congo. Lumumba a demandé l’aide des États-Unis et des Nations unies pour réprimer les sécessionnistes katangais soutenus par la Belgique et dirigés par Moïse Tshombe. Les deux pays ont refusé en raison des soupçons du monde occidental selon lesquels Lumumba avait des opinions pro-communistes ambiguës. Ces soupçons s’aggravent lorsque Lumumba se tourne vers l’Union soviétique pour obtenir de l’aide, ce que la CIA décrit comme une “prise de pouvoir communiste classique”. Cela a conduit à des divergences croissantes avec le président Joseph Kasa-Vubu et le chef d’état-major Joseph-Désiré Mobutu, ainsi qu’avec les États-Unis et la Belgique, qui s’opposaient à l’Union soviétique dans la guerre froide.

Après le coup d’État militaire de Mobutu, Lumumba a tenté de s’échapper à Stanleyville pour rejoindre ses partisans qui avaient créé un nouvel État rival anti-Mobutu appelé la République libre du Congo. Lumumba a été capturé et emprisonné en route par les autorités de l’État sous Mobutu. Il a été remis aux autorités katangaises et exécuté en présence de fonctionnaires et d’officiers katangais et belges. Son corps a été jeté dans une fosse peu profonde, mais il a ensuite été déterré et détruit. Après son assassinat, il a été largement considéré comme un martyr du mouvement panafricain. Au fil des ans, des enquêtes ont fait la lumière sur les événements entourant la mort de Lumumba et, en particulier, sur le rôle joué par la Belgique et les États-Unis. En 2002, la Belgique a présenté des excuses officielles pour son rôle dans cet assassinat.

Reportages + Témoignages forts

P. Lumumba est casé comme communiste par l’ONU et les États-Unis pour avoir reçu l’aide de Moscou en pleine guerre froide, Patrice Lumumba défendait une idée de l’unité nationale qui dérangeait la Belgique, l’ancienne puissance coloniale, mais aussi certains Congolais.


Devenu Premier ministre du Congo le jour de l’indépendance, le 30 juin 1960, l’a été pendant 67 jours seulement, avant d’être révoqué en septembre, puis assigné à résidence, arrêté ensuite, et transféré enfin au Katanga, pour y trouver la mort le soir même.

patrice Lumumba congo Vérité Révélée Retour sur l'histoire de Patrice Lumumba

Les cadavres détruits par deux policiers belges


Comme vu dans la dernière vidéo de cette page où il y a des déclarations, les trois hommes sont donc enterrés sommairement. Les villageois des alentours ont entendu les fusillades. Le lendemain matin, ils découvrent la terre remuée, une main sort du sol, ils préviennent les autorités.

Les officiels veulent cacher les assassinats et veulent éviter un éventuel culte autour des trois cadavres si la vérité était connue. Deux policiers belges sont chargés de détruire les corps, de faire disparaître les trois cadavres en les découpant et en les détruisant dans de l’acide. L’un d’entre eux emporte comme trophée deux dents de Patrice Lumumba.

Et aujourd’hui…

La restitution des “reliques de Lumumba”

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :