N.O.MAutoritarisme & MouvementsHistoire

“Opération Paperclip”: Quand les nazis sont rembaucher par les américains

L’opération Paperclip était un programme de renseignement secret des États-Unis. Près de 1 600 scientifiques, ingénieurs et techniciens allemands nazis ont été emmenés de l’ancienne Allemagne nazie aux États-Unis pour travailler pour le gouvernement après la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, entre 1945 et 1959. Menée par la Joint Intelligence Objectives Agency (JIOA), elle a été réalisée en grande partie par des agents spéciaux du Counter intelligence Corps (CIC) de l’armée américaine. Beaucoup de ces personnes étaient d’anciens membres, et certains étaient d’anciens dirigeants, du Parti nazi.

Le 6 juillet 1945, les chefs d’état-major interarmées des États-Unis ont publié un mémorandum top-secret qui était si explosif qu’il n’a même jamais été montré au président Truman. Intitulé « Exploitation of German Specialists in Science and Technology in the United States », il décrivait un programme pour « l’acquisition, l’utilisation et le contrôle de spécialistes », autrement dit, un plan pour recruter des scientifiques d’armes nazis et les amener aux États-Unis. Le renseignement militaire du ministère de la Guerre, une unité connue sous le nom de G-2, a reçu le contrôle du programme.

Le prétexte pour cette absurde opération Paperclip

Les États-Unis, ainsi que la Grande-Bretagne, étaient engagés dans une course aux armements avec l’Union soviétique. La guerre froide a été une période terrifiante d’escalade des courses aux armements, et le recrutement d’experts en armes nazis au lieu de les traduire en justice a été considéré comme un moyen clé de gagner un avantage. Pourtant, le programme était perçu comme moralement problématique, et les fonctionnaires étaient désireux de le dissimuler dans le secret.

Le programme s’appelait à l’origine Opération Overcast. Une liste appelée « Liste 1 » comprenait plus d’une centaine de spécialistes allemands des fusées à recruter. Avant que les scientifiques nazis de fusée aient reçu la permission de se déplacer en Amérique, la Grande-Bretagne a demandé l’accès aux scientifiques pour faire quelques expériences de fusées de leur propre avec les experts nazis.

"Opération Paperclip": Quand les nazis sont rembaucher par les américains
Base de l’US Navy à San Diego en forme de croix gammée, souvenir ?

Des Nazis au pentagone

Cela est troublant mais le programme était géré à partir du Pentagone par les chefs d’état-major interarmées. Dans ces documents, vous pouvez voir le bras de fer entre les généraux qui étaient absolument opposés à l’idée d’amener quiconque a participé à l’ascension du Reich au pouvoir, ils étaient réticents à faire venir ces scientifiques ici, ils ne voulaient pas. Je cite des transcriptions où certains généraux disent exactement cela.

D’autre part, il y avait d’autres individus, des généraux et des colonels, qui étaient à l’affût de la perspective de faire de l’arsenal américain, l’ensemble de notre force militaire, le plus fort du monde, et certainement plus fort que les Soviétiques.

xrjFJJnZy8 Jp5r3VboUTOq41kn pnROptY0H P 48eMA1erECsUCiIJLJlZKyDz qCedZYii7lcbqIFHEf6WrKRL13g8E1BFgGsbNZNxtO1Xg=w1200 h630 p k no nu Vérité Révélée "Opération Paperclip": Quand les nazis sont rembaucher par les américains
“les nazis n’ont pas perdu, ils sont allés en Amérique”

Un expert en armement nazi, Arthur Rudolph, a rappelé plus tard comment les nazis et les experts britanniques en armement ont immédiatement formé un lien amical. Un soir, un groupe de spécialistes des fusées britanniques et nazies se sont même enivrés ensemble; Rudolph les a rappelés debout bras dessus bras dessous, « apparemment des camarades maintenant, et chantant vigoureusement Wir Fahren gegen England, ou « We Will March Against England » (cité dans Opération Paperclip).

Loin de condamner ces nazis pour leurs actions, il semble qu’à un stade précoce, les scientifiques alliés étaient prêts à ignorer leurs crimes et à les embrasser comme des collègues et même des amis.

Un Plan pour l’Europe puis le monde

Voyez comment tout cela est ficelé. Ces mêmes nazis fondent l’équivalent de l’UE grâce à la “dette” convenue entre l’ouest de l’Europe et les Etats-Unis (Plan Marshall). En réalité, les USA ou plutôt une version non officielle de ce pays gouverne l’UE via des agents qui se prétendent être nos dirigeants politiques…

opération paperclip - nazis

4 nazis que vous connaissez certainement…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :