N.O.MEurope

Monnaie digitale, un système de contrôle en cours

Monnaie digitale, identité numérique , nos données personnelles = un système de contrôle en cours

Larry Fink, PDG de BlackRock parle de monnaie digitale

Monnaie digitale, un système de contrôle en cours
Larry Fink, PDG de blackrock

L’invasion de l’Ukraine par la Russie pourrait accélérer l’utilisation des monnaies numériques comme moyen de régler les paiements internationaux, selon le directeur général de BlackRock , Larry Fink. Étant donné que les deux pays sont d’importants fournisseurs de produits de base tels que le blé, l’acier, le gaz naturel et les engrais, les sanctions ultérieures ont fait craindre des perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales.

Mais ce qui reste à débattre, c’est l’impact potentiel de l’invasion “brutale” sur l’accélération des monnaies numériques, a déclaré jeudi Fink, président et chef de la direction du gestionnaire d’actifs de 10 billions de dollars, dans une lettre aux actionnaires .

“La guerre incitera les pays à réévaluer leurs dépendances monétaires”, a-t-il écrit. “Même avant la guerre, plusieurs gouvernements cherchaient à jouer un rôle plus actif dans les monnaies numériques et à définir les cadres réglementaires dans lesquels ils opèrent.”

La Réserve fédérale plus tôt cette année, a présenté une étude sur les avantages et les risques potentiels de la numérisation complète du dollar américain, mais a évité de prendre parti pour ou contre l’idée. Un dollar numérique soutenu par la Fed devrait en grande partie offrir bon nombre des avantages vantés par les crypto-monnaies, sans leurs fluctuations de prix sauvages ni leurs frais de transaction élevés.

“Un système de paiement numérique mondialisé, conçu avec soin, peut améliorer le règlement des transactions internationales tout en réduisant le risque de blanchiment d’argent et de corruption”, a écrit Fink.

L’utilisation de monnaies numériques peut également réduire les coûts des paiements transfrontaliers, par exemple lorsque les expatriés souhaitent envoyer de l’argent à leur famille, a-t-il ajouté.

R.25691ca8a181002ebc8917ffa2f209f1?rik=OrE%2f045klCsiIA&riu=http%3a%2f%2fbilletdebanque.panorabanques.com%2fwp content%2fuploads%2f2015%2f11%2fEnvoi argent %c3%a0 l%c3%a9tranger Vérité Révélée Monnaie digitale, un système de contrôle en cours
Monnaie digitale, un système de contrôle en cours 1

En raison de l’intérêt des clients, BlackRock étudie comment il peut utiliser les monnaies numériques, les pièces stables et la technologie blockchain. Il y a environ un an, Fink a déclaré que les clients de BlackRock avaient montré peu d’intérêt pour les crypto -monnaies.

Séparément dans la lettre, il a déclaré que la guerre de la Russie marque la fin de l’ère de la mondialisation qui a caractérisé les trois dernières décennies.

Son invasion agressive poussera “les entreprises et les gouvernements du monde entier à réévaluer leurs dépendances et à réanalyser leurs empreintes de fabrication et d’assemblage – ce que Covid avait déjà incité beaucoup à commencer à faire”, a-t-il déclaré.

Les sanctions sévères imposées à la Russie ont bouleversé les marchés des matières premières, jetant une couche d’incertitude encore plus épaisse sur ce que les économies considéraient déjà comme des perspectives économiques et financières incertaines.

Fink a souligné que plusieurs entreprises, dont BlackRock , se sont tournées vers “l’auto-sanction” de la Russie même sans y être contraintes. L’accès aux marchés mondiaux des capitaux est un “privilège, pas un droit”, a-t-il écrit.

“Au cours des dernières semaines, j’ai parlé à d’innombrables parties prenantes, y compris nos clients et nos employés, qui cherchent tous à comprendre ce qui pourrait être fait pour empêcher le déploiement de capitaux en Russie”, a-t-il déclaré.

Après que BlackRock a suspendu l’achat de tous les titres russes ce mois-ci, l’exposition totale des clients du gestionnaire d’actifs au pays est tombée à moins de 1 milliard de dollars, contre 18 milliards de dollars depuis février.

“Cette” guerre économique “montre ce que nous pouvons accomplir lorsque les entreprises, soutenues par leurs parties prenantes, s’unissent face à la violence et à l’agression”, a déclaré Fink.

Covid et guerre en Ukraine, le chaos pour mettre en place un nouveau système ?

Dans la vidéo suivante, la reporter Anne-Laure Bonnel nous fait part qu’en 2014, les Etats-Unis et la Russie étaient déjà présents en Ukraine avant la révolution, donc avant la guerre que le monde connaît. Elle parle de preuves sur des faits qui laissent croire à un accord entre les USA et la Russie, d’une part pour se partager les gisements mais surtout pour mettre en place un plan qui impactera l’échiquier mondial.

Il y a t’il un lien vous allez me dire ?

Conséquence de cette guerre, une pénurie mondiale de gaz, de pétrole, de denrées alimentaires, de nouveaux accords stratégiques militaires et économiques… Les cartes sont redistribuées mais l’on voit les pays de l’UE perdre un peu plus de souveraineté au profit de l’UE. Cette dernière prend les décisions qui sont étroitement liées aux propositions américaines. L’issue de cette guerre pour la France est donc un espèce de Plan Marshall qui dépendra donc des USA via l’OTAN. L’UE agit comme une entité soumise aux investisseurs du monde entier.

D’un côté les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afr. du Sud) en train d’étendre leur système monétaire mondial basé sur le digital et de l’autre côté, le bloc occidental connaîtra à coup sûr la digitalisation mais surtout l’éclatement d’un système financier à bout de souffle, ce sera donc certainement une crise qui s’annonce.

Qui dit crise, qui dit renouveau et rachat par des puissances financières… c’est peut être là qu’interviendra des acteurs comme Larry Fink pour mettre de nouvelles règles en place.

Le contrôle des crypto actuelles VS Les monnaies digitales des banques centrales

bitcoin casino 855X432 Vérité Révélée Monnaie digitale, un système de contrôle en cours
le Bitcoin, l’icone de la cryptomonnaie

Selon Reuters:

“Les cryptoactifs ont été sous le feu des projecteurs réglementaires, craignant qu’ils ne soient utilisés pour contourner les sanctions financières imposées à la Russie depuis son invasion de l’Ukraine.”

« Bien qu’il soit peu probable que les cryptoactifs fournissent un moyen réalisable de contourner les sanctions à grande échelle actuellement, la possibilité d’un tel comportement souligne l’importance de veiller à ce que l’innovation dans les cryptoactifs s’accompagne de cadres de politique publique efficaces pour… maintenir une confiance et une intégrité plus larges dans le système financier », a déclaré jeudi le Comité de politique financière (FPC) de la BoE dans un communiqué.

Le même article dit que la finance va lutter contre la “ramification des cryptomonnaies”. Les utilisateurs de crypto associaient leur monnaie à la liberté, c’est donc une bataille qui va être menée. Soyez attentif si vous avez des Bitcoins par exemple car cela risque de dégringoler rapidement dans le plus grand des hasards.

N’attendez pas certains médias pour vous le dire de suite, l’argent fiduciaire va disparaître selon les précédents GOPé de l’UE.

Ce n’est donc pas un secret, les monnaies digitales des banques sont l’avenir. Nous passerons des moments difficiles afin de mettre ce système en place. Le tout sera couplé à l’identité numérique européen car l’objectif est d’associer vos données personnelles à vos droits et à votre compte bancaire.

Le lien avec l’Identité numérique, un couteau suisse dangereux pour votre liberté

ici la député européenne, Virginie Joron

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :