Politique & Economie

Les leçons de la crise financière asiatique de 1997

Les leçons de la crise financière asiatique de 1997

Source

Avec d’éminents experts, dont le lauréat du prix Nobel Joseph Stiglitz, ce documentaire décrypte la crise asiatique de 1997 qui a ébranlé l’économie mondiale.

Lorsque la bourse et la monnaie thaïlandaises se sont effondrées le 2 juillet 1997, les économies de l’Asie du Sud-Est – et au-delà – ont dégringolé en cascade, emportées dans une tempête dont les effets allaient se propager jusqu’en Russie et se faire sentir jusqu’au Brésil.

Si le séisme financier de 2008 et ses terribles conséquences sont restés gravés dans les esprits, l’ampleur de la crise de 1997 tend aujourd’hui à être oubliée. Pourtant, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, l’économie mondiale risque de s’effondrer.

En plein développement, le continent asiatique, avec ses “dragons” (Corée du Sud, Taïwan, Singapour et Hong Kong) et ses “bébés tigres” (Thaïlande, Malaisie, Indonésie et Philippines), a subi un violent ralentissement qui a pris le monde par surprise. Les mesures adoptées à la hâte pour amortir le choc n’ont fait qu’aggraver la situation, déclenchant l’intervention du Fonds monétaire international (FMI) pour contenir la crise. Comment en est-on arrivé là ?

La crise financière asiatique

Cet épisode a soulevé une question fondamentale qui reste à ce jour sans réponse : le risque d’effondrement est-il intrinsèque au fonctionnement de l’économie mondialisée ?

Ce documentaire déroule la chronologie détaillée des événements et analyse leur impact sur l’équilibre économique de l’après-guerre froide, en s’appuyant sur les éclairages de grands témoins :

L’Américain Joseph Stiglitz, économiste en chef de la Banque mondiale de 1997 à 2000, l’ancien vice-ministre des finances japonais Eisuke Sakakibara, le conseiller du président de la République de Corée du Sud Moon Chung-in, mais aussi Kirida Bhaopichitr, économiste principal pour la Thaïlande à la Banque mondiale, ou encore Ceyla Pazarbasioglu, directrice du département stratégie du FMI.

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Télégram

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :