L'analyse choquante de la poussière de voiture révèle des métaux lourds et des éléments utilisés pour la modification du climat

Une récente analyse chimique d’un échantillon de poussière prélevé sur une voiture a révélé des résultats surprenants, remettant en question l’origine du matériau. Ce n’est pas du sable du Sahara qui recouvre ces véhicules, mais plutôt des métaux lourds et des substances associées à la modification du climat qui tombent mystérieusement du ciel.

Le laboratoire bosniaque responsable de l’analyse a découvert des niveaux alarmants de nickel, de baryum et d’aluminium, dépassant respectivement les limites connues jusqu’à 700 fois. D’autres métaux lourds ont également été détectés, soulevant des préoccupations quant à l’impact sur la santé humaine et l’environnement.

L’étude a été initiée par Mirnes Ajanovic, qui a été choqué par les résultats. L’aluminium, l’arsenic, le baryum, le fer, le plomb et le zinc étaient tous présents à des niveaux bien supérieurs à la normale. Cependant, c’est la présence extrêmement élevée de nickel qui a été la plus troublante, dépassant les limites normales de 2500 fois.

Les chercheurs s’interrogent sur l’origine de ces substances. Alors que le sable du Sahara est souvent évoqué comme une explication plausible, la présence de ces métaux lourds et substances inhabituelles remet en question cette théorie. Certains soupçonnent que les avions pourraient jouer un rôle, déversant délibérément ces produits dans l’atmosphère dans le cadre de la modification du climat.

Les chemtrails, souvent cités dans les théories du complot, sont également mentionnés dans l’article. Il est suggéré que ces traînées d’avion pourraient contenir des composants tels que l’aluminium et le nickel, utilisés pour bloquer les rayons UV et modifier le climat. Cela soulève des inquiétudes quant aux conséquences sur la santé publique, étant donné que le rayonnement UV est vital pour la désinfection et la lutte contre les virus.

Certains experts mettent en garde contre une interprétation trop hâtive de ces résultats, soulignant la nécessité de recherches supplémentaires pour mieux comprendre l’origine et l’impact de ces substances. Cependant, l’étude soulève des questions importantes sur les pratiques de modification du climat et leurs conséquences potentielles sur la santé humaine et l’environnement.

En fin de compte, l’article met en lumière l’importance de surveiller de près les changements atmosphériques et de mener des recherches approfondies pour garantir la sécurité et la santé de la population mondiale. voir l’article

A Voir Egalement

Vous aimerez aussi

Aviation Ukrainienne, questions-réponses avec un général

Aviation Ukrainienne, questions-réponses avec un général Lire l’article ici (vers la source)>>

Le Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts exige le départ de la MINUSMA

Le Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts exige le départ de la…

Deborah Tavares – Le plan du Nouvel ordre en cours d’après des “documents de la NASA”

Deborah Tavares – Le plan du Nouvel ordre en cours d’après un…

Tout va très bien, Madame la Marquise, le pays coule à souhait !

Tout va très bien, Madame la Marquise, le pays coule à souhait…