Conférence de Berlin de 1885

La Conférence de Berlin de 1885 a marqué un tournant majeur dans l’histoire de l’Afrique, où les puissances coloniales européennes se sont réunies pour organiser et partager le continent. Bien que la conférence elle-même n’ait pas découpé l’Afrique, elle a fourni le cadre pour la division future du continent.

Les Européens ont négocié et établi des lignes arbitraires, souvent sans considération pour les cultures, les langues ou les peuples autochtones, entraînant des conséquences durables pour l’Afrique et ses habitants.

lien vidéo n°2

Les participants à la conférence ont cherché à réguler la colonisation en établissant des règles pour l’occupation des territoires africains. Cependant, ces règles ont principalement servi les intérêts des puissances européennes, qui ont obtenu des territoires sans le consentement des populations locales. Le Congo a été particulièrement touché, étant attribué au roi des Belges, Léopold II, ouvrant la voie à l’exploitation brutale des ressources et à des décennies de souffrance pour ses habitants.

Les Conséquences du Partage de l’Afrique lors de la Conférence de Berlin de 1885

Le partage de l’Afrique lors de la Conférence de Berlin de 1885 a abouti à un découpage arbitraire du continent, souvent sans tenir compte des réalités ethniques, culturelles et territoriales des populations africaines. Les puissances coloniales européennes ont tracé des frontières artificielles, fragmentant les communautés et séparant parfois des groupes ethniques apparentés.

Les-Consequences-du-Partage-de-lAfrique-lors-de-la-Conference-de-Berlin-de-1885
Caricature de 1885 (Wikipédia)

Ce découpage a conduit à la création d’États artificiels et instables, entraînant des conflits et des tensions persistants entre les nations africaines.

De plus, les frontières tracées lors du partage de l’Afrique n’ont pas tenu compte des besoins économiques et des voies de communication naturelles, entravant le développement socio-économique du continent.

Ce partage de l’Afrique a profondément influencé les relations entre les nations africaines et l’Europe, laissant un héritage complexe de tensions politiques, sociales et économiques. La conférence a été largement critiquée pour sa nature impérialiste et ses conséquences néfastes sur le développement de l’Afrique, faisant d’elle un symbole de l’exploitation coloniale et de l’injustice historique.

Vous aimerez aussi

BERNARD ARNAULT : L’HISTOIRE SECRÈTE DE L’HOMME LE PLUS PUISSANT DE FRANCE | GÉOPOLITIQUE PROFONDE

BERNARD ARNAULT : L’HISTOIRE SECRÈTE DE L’HOMME LE PLUS PUISSANT DE FRANCE…

Russie / UE : guerre économique épisode II – JT du vendredi 22 mars 2024

Russie / UE : guerre économique épisode II – JT du vendredi…

Les Mots Chocs de Bruno Gollnisch : L’OTAN et le Destin de l’Ukraine

L’OTAN FERA LA GUERRE JUSQU’AU DERNIER UKRAINIEN ! | BRUNO GOLLNISCH |…

Projet EACOP de Total : un pipeline destructeur pour l’environnement et les communautés locales en Ouganda et en Tanzanie

RETOUR SUR … – le Projet EACOP de Total qui est en…