photo 1563804951831 49844db19644?crop=entropy&cs=tinysrgb&fit=max&fm=jpg&ixid=MnwxfDB8MXxyYW5kb218MHx8d2FyLDMxNTMuMDUwNTU3OTY2MzQxM3x8fHx8fDE2ODU1NjQzNzA&ixlib=rb 4.0

Je vous invite à faire une expérience de pensée. L’invasion de la Normandie par les Alliés le 6 juin 1944 aurait-elle réussi si Eisenhower, Churchill et Roosevelt avaient annoncé qu’ils prévoyaient d’attaquer les côtes françaises en juin ? Quelle aurait été l’efficacité des forces alliées si les Allemands avaient lancé des attaques aériennes et des missiles dévastateurs sur les points de rassemblement des troupes dans le sud-est de l’Angleterre ? Pas besoin d’être Carl von Clausewitz ou Sun Tzu pour trouver la réponse. L’invasion de la Normandie aurait échoué.

Alors pourquoi les experts occidentaux placent-ils leurs espoirs dans un succès spectaculaire de l’Ukraine lors de sa prochaine offensive de grande envergure, alors que chaque jour, les nouvelles en provenance d’Ukraine font état de frappes aériennes russes massives avec des missiles et des drones sur les bases militaires ukrainiennes, les points de rassemblement et les entrepôts de véhicules et d’armes ? Le Telegram de ce soir ressemble au film “Un jour sans fin” avec une nouvelle série d’informations sur les frappes russes dans toute l’Ukraine :

«Explosions dans la région de Kirovograd, alarme dans le centre de l’Ukraine

Il y a des explosions à Kiev. Selon les premières informations, un essaim de drones russes frappe des infrastructures critiques à Kiev et dans la région de Kiev. La défense aérienne tente d’abattre la vague d’attaques, sans succès. Les autorités locales invitent tout le monde à se réfugier dans des abris.

Les régions de Tchernihiv, Tcherkassy et Kirovograd attendent également l’arrivée des drones russes.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, signale des explosions dans la capitale et invite à se mettre à l’abri.

Les Russes visent des cibles militaires, et non des civils, et ces attaques font payer un lourd tribut aux troupes et aux équipements ukrainiens. La liste des victimes en Ukraine s’allonge et comprend de plus en plus d’Américains. Ceux qui ont combattu en Irak et en Afghanistan apprennent à leurs dépens que la Russie n’est pas une bande de chèvres armées de fusils Kalachnikov vieux de 50 ans.Le Washington Post a publié un article pour le Memorial Day relatant la mort de cinq Américains en Ukraine.

Au début du mois, un avion transportant la dépouille de Grady Kurpasi, vétéran du corps des Marines, est arrivé sur le sol américain, ce qui a permis de tourner la page après 13 mois d’efforts pour le ramener à la maison.

À Mobile, en Alabama, la mère de Cooper Andrews, un sergent retraité du corps des Marines tué autour de Bakhmout le 19 avril, se bat pour que la dépouille de son fils soit ramenée aux États-Unis.

Le Memorial Day touche «beaucoup plus cette année, pour des raisons évidentes», a déclaré Alex Potter, dont le mari, Pete Reed, travaillait comme infirmier humanitaire en Ukraine lorsque, le 2 février, son ambulance a été touchée par un missile russe présumé.

Nick Maimer, 45 ans, qui a servi pendant deux décennies dans l’armée, a enseigné l’anglais en Espagne avant l’invasion russe, a-t-il déclaré l’année dernière à l’Idaho Statesman. Sa «boussole morale» l’a guidé vers l’Ukraine, a-t-il déclaré. (…)

Sa mort, apparemment due à l’effondrement d’un bâtiment quelque part près de la ville assiégée de Bakhmout au début du mois, a été révélée dans une vidéo montrant le chef du groupe mercenaire Wagner, Evgueni Prigojine, un proche collaborateur du président russe Vladimir Poutine, qui a joué un rôle de premier plan dans la guerre avec son armée privée. Dans la vidéo, il se tient près d’un corps sans vie et nargue les États-Unis. Dans ses mains, un carnet contenant le permis de conduire de Maimer dans l’Idaho et sa carte d’ancien combattant.

Les deux officiers militaires, impeccablement vêtus d’uniformes bleus, ont franchi le porche d’entrée d’une maison unifamiliale. L’un d’eux tient un étui en vinyle contenant une urne blanche ornée et, à l’intérieur, les cendres du vétéran de l’armée Andrew Peters.

Andrew Peters, comme beaucoup d’autres volontaires américains en Ukraine, avait été touché par les images télévisées de la souffrance des civils et par l’appel du président ukrainien Volodymyr Zelensky aux vétérans militaires du monde entier pour qu’ils l’aident à repousser les Russes. (…)

Le Memorial Day résonne différemment cette année, ajoute-t-il, avec le chagrin causé par la mort de son fils. Mais le père sait que la situation n’est pas tout à fait la même que si Andrew avait été tué dans l’armée américaine, et il a hésité à accepter les suggestions d’amis selon lesquelles le nom de son fils devrait être ajouté à un mémorial local qui reconnaît les troupes américaines tuées au combat, a-t-il dit.»

Je considère ces hommes comme des victimes de la campagne de propagande américaine qui a présenté l’Ukraine comme un pays innocent soudainement attaqué, sans raison, par les hordes russes ravageuses. C’était et c’est toujours un mensonge. J’accorde à ces hommes le bénéfice du doute, car ils ont risqué leur vie pour aider un outsider sans comprendre les efforts déployés de longue date par l’OTAN pour affaiblir et détruire la Russie.

source : A Son of the New American Revolution

traduction Réseau International

 



Lire l’article ici (vers Réseau International)>>




Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

Vous aimerez aussi

La Russie dotée de la dissuasion nucléaire la plus dissuasive

La Russie dotée de la dissuasion nucléaire la plus dissuasive Lire l’article…

Saltimbanques et guerre de quatrième génération

Saltimbanques et guerre de quatrième génération Lire la suite >>

Terrible nouvelle pour Macron : son allié, Hubert Falco, poursuivi pour détournement de fonds : 64 500 euros de frais de bouche

Une mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. En pleine crise politico-sociale, le président…

Transition Vers les Véhicules Électriques en UE : Enjeux et Réalités

Transition Forcée vers les Véhicules Électriques : Quels Enjeux pour les Contribuables…