2023 03 31 768x650 1
2023 03 31 768×650 1


Vue(s) : 1 058

31.03.2023

Différentes publications semblent indiquer que les Etats-Unis se préparent à intensifier le conflit en même temps contre deux puissances nucléaires, la Russie et la Chine. Parallèlement, l’on voit l’entrée de la Chine sur la scène géopolitique, prendre des positions très claires aux côtés de la Russie. Si tel est le cas, la bataille d’Ukraine n’est qu’une préparation des armées à une confrontation d’une envergure, que l’on aurait aimé ne pas revoir. Sommes-nous en train d’assister aux prémisses d’une Troisième Guerre mondiale ?

Le journal Foreign Affairs s’inquiète de la montée militariste du discours du Président chinois :

«Le dirigeant chinois Xi Jinping dit qu’il se prépare à la guerre. Lors de la réunion annuelle du parlement chinois et de son principal organe consultatif politique en mars, Xi a abordé le thème de la préparation à la guerre à travers quatre discours distincts, dans l’un d’entre eux disant à ses généraux « d’oser se battre ». Son gouvernement a également annoncé une augmentation de 7,2% du budget de la défense de la Chine, qui a doublé au cours de la dernière décennie, ainsi que des plans pour rendre le pays moins dépendant des importations de céréales étrangères. Et ces derniers mois, Pékin a dévoilé de nouvelles lois sur la préparation militaire, de nouveaux abris anti-aériens dans les villes de l’autre côté du détroit de Taïwan et de nouveaux bureaux de «mobilisation de la défense nationale» dans tout le pays.»

En effet, le Président chinois dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas : c’est par les armes, qu’il sera possible de mettre un terme à cette guerre et d’obtenir la paix, non pas par des processus de négociation. Il répond en cela aux déclarations des dirigeants et politiciens atlantistes revendiquant une victoire uniquement sur le champ de bataille.

«Et reprenant un discours que Xi a prononcé devant les chefs militaires chinois en octobre 2022, il a lancé des coups légèrement voilés aux États-Unis : «face aux guerres qui pourraient nous être imposées, nous devons parler aux ennemis dans une langue qu’ils comprennent et utiliser la victoire pour gagner la paix et le respect. Dans la nouvelle ère, l’Armée populaire insiste sur l’utilisation de la force pour arrêter les combats. . . . Notre armée est réputée pour être douée au combat et avoir un fort esprit combatif.«. «

L’on notera que de leur côté, les Etats-Unis renforcent leur capacité militaire et leurs ambitions géopolitiques ne sont pas remises en cause. Bien au contraire, ils sont de plus en plus vindicatifs contre la Chine, pour le soutien qu’elle apporte à la Russie. Ainsi apprend-on : 

«Le président des chefs d’état-major interarmées, le général Milley, exhortant les membres du Congrès à adopter le budget militaire sans précédent de l’année prochaine — 842 milliards de dollars — a publié ce joyau : « Il n’y a rien de plus précieux que la guerre. Et la préparation à la guerre coûte aussi très cher, mais la guerre est la chose la plus chère. Se préparer à la guerre contiendra cette guerre. C’est que, a expliqué Milley, pour la première fois les États-Unis sont confrontés à deux puissances nucléaires majeures, qui menacent leurs « intérêts vitaux » — la Russie et la Chine. Il sera donc très difficile de se battre avec eux en même temps. Mais les États-Unis, a-t-il assuré, « doivent rester le pays le plus puissant du monde ».»

Et un rapprochement militaire entre la Chine et la Russie est en train de s’opérer :»L’armée chinoise est prête à coopérer avec l’armée russe pour renforcer davantage la communication et la coordination stratégiques, a déclaré le ministère chinois de la Défense.L’armée chinoise est prête à soutenir la paix et la sécurité régionales avec l’armée russe, a ajouté le ministère.»

Si tel est réellement le cas, nous pouvons être confrontés à deux cas de figure. L’un optimiste, nous conduit à penser qu’une telle alliance peut refroidir les ambitions de l’Axe atlantiste et dans ce cadre d’analyse, les déclarations du général Milley doivent surtout permettre aux Etats-Unis de ne pas perdre la face — ni trop de pouvoir réel en augmentant le potentiel de l’armée. L’autre pessimiste, à l’inverse, laisse supposer que les Etats-Unis actuels ne peuvent exister que comme centre de gouvernance du monde global, «colonisé» — le rapprochement entre les deux puissances nucléaires ne les arrêtera pas. D’autant plus que le recul du dollar, comme instrument de domination et de contrôle, les met sérieusement en danger.

Dans ce dernier scénario, si les pays européens, aujourd’hui moribonds, ne se réveillent pas, ils disparaîtront — au moins comme entités politiques. La guerre, qui se déroule en Ukraine semble de plus en plus être une répétition générale, permettant de remettre en état les armées, de se tester sur le terrain et de sceller des alliances stratégiques. Mais le véritable combat risque d’être à venir … Et le véritable «Nouveau monde» sera constitué par les vainqueurs de cet affrontement.

Karine Bechet-Golovko

Source : Russie Politics




Lire l’article ici (vers la source)>>



Vous aimerez aussi

La guerre a créé une dynamique dans le partenariat stratégique sino-russe

La guerre a créé une dynamique dans le partenariat stratégique sino-russe Lire…

Affaire Biden : Des Allégations de Corruption et d’Argent Étranger Suscitent des Interrogations

Dans une récente déclaration, FoxNews révèle des allégations troublantes concernant Joe Biden…

Elon Musk et David Sacks remettent en question la pertinence de l’OTAN à l’ère post-soviétique

Le célèbre entrepreneur et PDG de Tesla et SpaceX, Elon Musk, s’est…

Scandale en Europe : Von Der Leyen s’apprête à transférer les données privées des citoyens européens vers les Etats-Unis

Joe Biden, on the left, and Ursula von der Leyen Un projet…