138
138

Le Brésil et les BRICS : Une proposition de renoncer au dollar et de créer une monnaie commune

La monnaie américaine subit de nouvelles attaques. Cette fois-ci, l’un des pays BRICS propose de s’unir contre elle. Pourquoi le Brésil souhaite-t-il renoncer au dollar et créer une monnaie commune des BRICS ?

Les défis liés à la dépendance au dollar

Le Brésil, en tant que membre des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), fait face à divers défis économiques. L’une des principales préoccupations est la dépendance excessive au dollar américain dans les échanges internationaux. Cette dépendance expose le pays à des risques économiques tels que les fluctuations du taux de change et les politiques monétaires américaines qui peuvent avoir un impact direct sur l’économie brésilienne.

Les avantages d’une monnaie commune des BRICS

Pour atténuer ces risques, le Brésil propose la création d’une monnaie commune des BRICS. Une monnaie commune réduirait la dépendance au dollar et renforcerait les relations commerciales entre les pays membres. Elle faciliterait les échanges commerciaux, permettrait une meilleure stabilité monétaire et renforcerait la coopération économique au sein du groupe.

Renforcement de l’influence des BRICS sur la scène internationale

En renonçant au dollar et en créant une monnaie commune, les BRICS pourraient également renforcer leur influence collective sur la scène internationale. En tant que puissances économiques émergentes, les BRICS cherchent à se positionner en tant que contre-poids au système financier dominé par l’Occident. Une monnaie commune renforcerait leur capacité à négocier avec d’autres grandes économies mondiales et à réduire leur dépendance aux institutions financières internationales traditionnelles.

 

Le Brésil propose de renoncer au dollar et de créer une monnaie commune des BRICS pour réduire la dépendance au système financier américain et renforcer la coopération économique au sein du groupe. Cette proposition vise à atténuer les risques économiques et à renforcer l’influence collective des BRICS sur la scène internationale. Cependant, la mise en place d’une monnaie commune des BRICS nécessiterait une coordination étroite entre les pays membres et la résolution de nombreuses questions techniques et politiques.

 

La possibilité d’introduire une monnaie unique sera discutée lors du sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) en août 2023, a déclaré Naledi Pandor, ministre sud-africain des affaires étrangères et pays hôte. Auparavant, le président brésilien Lula da Silva avait appelé à plusieurs reprises à l’arrêt de l’utilisation du dollar et à la création d’une monnaie commune des BRICS. C’est également ce qu’a déclaré Dilma Rousseff, son alliée, qui a pris la tête de la nouvelle banque de développement des BRICS au printemps de cette année.

Lire l’article sur >> Réseau International

Suivre Vérité révélée

VK | Odysee | Twitter | Telegram

Vous aimerez aussi

« Il faut créer de l’indifférence vis-à-vis du dossier ukrainien »

« Il faut créer de l’indifférence vis-à-vis du dossier ukrainien » Lire l’article >>

Les soupçons s’accumulent sur le député Carlos Martens Bilongo

Les soupçons s’accumulent sur le député Carlos Martens Bilongo Lire l’article >>

COVID-19 et l’émergence du droit chinois : Implications pour les entreprises étrangères

La pandémie de COVID-19 n’a pas seulement bouleversé la vie des individus,…

Amalgames, complotisme et discriminations

Amalgames, complotisme et discriminations Lire l’article ici (vers la source)>>