Pandémies & Vaxx

Variole du singe: un cas en France pour le moment

Des épisodes peu courants de variole du singe reconnus en Amérique du Nord, en Europe et même en France.
– Des cas de variole du singe ont maintenant été comptabilisés ou sont pensés aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, au Portugal et en Espagne.
– L’OMS a déclaré qu’elle cherchait en outre à savoir si les nombreux cas annoncés étaient des hommes reconnus comme homosexuels ou bisexuels.

Variole du singe: Premier cas en France

variole du singe

Premier doute en France. Après quelques cas annoncés au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal et en Suède, la France rejoint la liste des nations européennes où se propage cette infection endémique.

Un premier cas associé de “monkeypox” a été distingué ce jeudi 19 mai en Ile-de-France, rapporte la Direction générale de la santé (DGS) dans une note expédiée aux experts médicaux, comme le relayent Libération, Le Parisien et Franceinfo.

Cette variole est-elle menaçante ?

Les autorités sanitaires d’Amérique du Nord et d’Europe ont détecté des dizaines de cas suspects ou confirmés de variole du singe depuis le début du mois de mai, suscitant des inquiétudes quant à la propagation de cette maladie endémique dans certaines régions d’Afrique.

Vérité Révélée Variole du singe: un cas en France pour le moment
Variole du singe: un cas en France pour le moment 1


Le Canada a été le dernier pays à signaler qu’il enquêtait sur plus d’une douzaine de cas suspects de variole du singe, après que l’Espagne et le Portugal ont détecté plus de 40 cas possibles et avérés.

Le Royaume-Uni a affirmé neuf cas depuis le 6 mai, et les États-Unis ont confirmé mercredi le plus mémorable, en déclarant qu’un homme du Massachusetts, territoire de l’est du pays, avait été testé positif à l’infection après avoir visité le Canada.


La maladie, dont la grande majorité prend entre quinze à trente jours (selon l’OMS) et est rarement mortelle. Cette variole a contaminé un grand nombre de personnes dans des régions d’Afrique centrale et occidentale ces derniers temps, mais elle fait paniquer l’Occident par ce contexte pandémique.

L’OMS a besoin de l’étudier tout de même

“Nous avons vraiment besoin de mieux comprendre l’étendue de la variole du singe dans les pays endémiques… pour vraiment comprendre combien circule et le risque qu’il représente pour les personnes qui y vivent, ainsi que le risque d’exportation”, a déclaré l’épidémiologiste des maladies infectieuses, le Dr Maria. Van Kerkhove a déclaré mardi lors d’une conférence de presse de l’OMS sur les problèmes de santé mondiaux.

Les vaccins utilisés pendant le programme d’éradication de la variole ont également assuré une protection contre le monkeypox. De nouveaux vaccins ont été développés dont l’un a été approuvé pour la prévention du monkeypox

OMS

La majorité des cas chez les gays ?

Bizarerie totale pour un non-soignant peut être, cette variole a l’air de toucher principalement les gays. C’est une info du Ministère des Solidarités et de la Santé qui révèle cette étrangeté. Ce communiqué est à destination des professionnels de santé et vous pouvez le retrouver ici.

L’OMS attend d’en savoir à ce sujet pour en parler. “Nous constatons une transmission parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes”, a déclaré le Sous-Directeur général de l’OMS, le Dr Soce Fall, lors de la conférence de presse.

La transmission interhumaine peut se faire par les gouttelettes respiratoires, qui ne peuvent généralement pas se déplacer à plus de quelques mètres, ce qui nécessite un contact prolongé face à face. Les autres modes de transmission interhumaine comprennent le contact cutané direct avec les liquides biologiques ou la lésion, et le contact indirect avec la lésion, par exemple par des vêtements, du linge de maison ou de la vaisselle contaminés.

Ministère des Solidarités et de la Santé

Il y a déjà un “vaccin” contre la “variole du singe”

La Food and Drug Administration des États-Unis avait annoncé en 2019 l’approbation du vaccin Jynneos contre la variole et la variole du singe, vivant, non réplicable, pour l’anticipation de la variole et de la variole du singe chez les adultes âgés de 18 ans et plus qui ne sont pas exposés à un risque élevé de contamination par la variole ou la variole du singe.

Il s’agit de la seule immunisation soutenue par la FDA pour la lutte contre la variole du singe. Source

L’Institut Pasteur indique lui que le vaccin contre la variole est efficace à 85%. La solution semble se trouver encore une fois chez les américains. A moins que les choses bougent en France.

On peut se demander comment s’est créé cette variole et comment elle est arrivée chez nous. Tout cela est un mystère même si certaines personnes ont une petite idée. En tout cas, la maladie non mortelle viendra maintenir ce climat d’anxiété covidique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :